top of page

FilmGate Interactif
Festival des médias #07

EXPÉRIENCE INTERACTIVE

INT-REPUBLIQUE_COVER_1.jpg

Un film interactif.

La fiction se déroule à travers trois flux vidéo simultanés, chacun imitant un flux en direct sur les réseaux sociaux.

A tout moment, l'utilisateur peut faire glisser son doigt sur l'écran pour passer d'un flux à l'autre.

Entre la panique du moment, les commentaires des followers, et la perte occasionnelle de signal, le spectateur est plongé dans le flux de sources d'informations très variées qui inondent notre perception de la réalité chaque fois qu'une telle attaque se produit.

 

RÉALISÉ PAR : Simon Bouisson

ÉCRIT AVEC : Olivier Demangel

CASTING : Noémie Merlant, Lyna Khoudri & Jean-Baptiste Lafarge

LANGUES : anglais, français

DURÉE : 40 à 75 minutes

PRODUIT PAR : Cinétévé Experience & Resistance Films en coproduction avec France Télévisions, avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l'image animée, Pictanovo, Conseil régional des Hauts-de-France, Ville de Paris, Procirep et Angoa.

APPLICATION MOBILE POUR APPAREILS iOS ET ANDROID

CRÉATEURS

bouisson.jpg

SIMON BOUISSON

Simon Bouisson est un réalisateur avant-gardiste qui a étudié à La Fémis. Il réalise Les communes de Paris, la première œuvre d'une carrière dédiée au cinéma numérique et aux nouveaux médias. Suivront Jour de vote (2012), Stainsbeau-pays (2013) et Tokyo Reverse (2014), pour lesquels il a reçu le Trophée Révélation de l'Assemblée des Médias. Son premier long métrage interactif, Wei Or Die (2015), a été salué par la critique et a reçu de nombreux prix (Fipa D'or 2016, Prix de la meilleure œuvre transmédia au Liège Web Fest, Grand Prix du Jury du Web Suisse Programme, Prix de l'Innovation à Luchon, Meilleur Récit au Miami FilmGate et Trophée Révélation Assemblée des Médias 2016). En 2019, il remporte le prix du « Meilleur réalisateur » au Festival de la Fiction TV de La Rochelle avec Stalk, une série dramatique.

demangel.jpg

OLIVIER DEMANGEL

Élève de l'École Normale Supérieure de Paris et de La Fémis (section scénarisation), et ancien élève des lettres modernes, Olivier Demangel est romancier et scénariste. Il rencontre Simon Bouisson à La Femis et ils travaillent ensemble une première fois sur Les communes de Paris, puis sur Jour de vote (2012), et Wei or Die (2015). Son premier roman, 111, a été présélectionné pour le prix Médicis. Il a notamment écrit pour le cinéma La vie en grand de Mathieu Vadepied (sélectionné à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2015, Prix du meilleur scénario au festival de Tübingen), et il a co-écrit Neuf mois ferme d'Albert Dupontel (César pour le meilleur scénario original). Récemment, il a remporté le Grand Prix du Festival de Cannes pour le film Atlantique, écrit avec Mati Diop.

GALERIE DE PROJETS

BANDE ANNONCE

ANTICORPS (Canada)

INT-ANTIBODIES_COVER_1.jpg

Créé en quarantaine par Daniel Iregui et Studio Iregular

ANTIBODIES est une expérience interactive sous la forme d'un appel vidéo sans fin. Les participants se présentent uniquement et n'ont rien à dire. Tout le monde peut s'inscrire à tout moment et toutes les contributions sont acceptées.

L'expérience utilise la webcam pour suivre le visage des participants et enregistrer leurs gestes faciaux.

Le projet a été commandé par la maison de la culture ahuntsic, à Montréal (Canada), pour remplacer une exposition de 3 installations interactives du même artiste.

CRÉÉ PAR : Daniel Iregui & Studio Iregular

CODAGE : Guillaume Turgeon et Hugo St-Onge

VISUELS ET SONS : Daniel Iregui

COORDINATION : Marilyne Lacombe

COMMISSAIRE : Liette Gauthier

PRÉSENTÉ PAR : maison de la culture ahuntsic

Ce projet est soutenu par le Programme de rayonnement culturel des arrondissements de Montréal dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal.

CRÉATEURS

2019032714355811d033ab.png

DANIEL IRÉGUI

 

Daniel Iregui est un artiste des nouveaux médias qui crée des sculptures interactives, des espaces et des interventions architecturales en utilisant la technologie et l'esthétique comme outils. Il crée des expériences audiovisuelles pour des installations et des sites Web. Ses œuvres combinent la géométrie, la typographie, la lumière et le son avec des logiciels, des mathématiques et des algorithmes, résultant en des systèmes aux possibilités infinies, rendant chaque instant de ses projets unique. Iregular est un studio basé à Montréal fondé en 2010. Travaillant à l'intersection de l'art et de la technologie, le studio aborde le design en utilisant un état d'esprit axé sur le code et en temps réel. Le travail d'Iregular a été présenté à Montréal au Festival du Nouveau Cinéma, au Festival Highlights, Nuit Blanche, Igloofest, Mutek, à la Biennale Internationale des Arts Numériques, C2-MTL, au Festival de l'Image en Colombie, au Mapping Festival en Suisse, au Glow Festival aux Pays-Bas, Mutek MX au Mexique, le Jerusalem Light Festival en Israël et Bains Numériques en France. Ses projets ont reçu plus de 20 prix et distinctions pour le design, la technologie et la créativité.

GALERIE DE PROJETS

UNE ENTRETIEN AVEC ALEX (USA)

INT-AN-INTERVIEW_COVER_1.jpg

« Une entrevue avec ALEX » est une expérience interactive guidée de 12 minutes qui engage le participant à un entretien d'embauche avec ALEX, un puissant RH d'intelligence artificielle employé par un géant de la technologie spéculative appelé « Open Mind Corporation ». À travers une lentille de science-fiction, l'expérience révèle comment l'IA et la ludification du travail peuvent être utilisées comme des outils de contrôle subtils dans l'intérêt des détenteurs du pouvoir.

L'histoire se passe dans un futur lieu de travail en ligne. Le participant joue le rôle d'une personne interrogée sur le point de devenir un mini-joueur professionnel de niveau 3 chez "Open Mind Corporation". ALEX, le gestionnaire automatisé des ressources humaines, guide le participant à travers une interview apparemment décontractée et amusante, dans laquelle le participant joue à des jeux, lit les titres de l'actualité et obtient des conseils en regardant le chat des employés actuels.

L'expérience prend une tournure déconcertante alors qu'ALEX commence à faire pression sur le participant pour qu'il continue de jouer et lui demande d'être aussi ouvert que possible lorsqu'il répond à des questions personnelles telles que « Que pensez-vous de votre relation avec votre mère ».

Comment se sent-on au quotidien dans un lieu de travail de gamification totale et de surveillance gérée par l'automatisation ? C'est la question que je cherche à explorer avec "An Interview with ALEX". Outre la vue d'ensemble de l'avenir du travail, le projet s'intéresse particulièrement aux pensées et aux sentiments des individus dans un environnement géré par l'IA.

« An Interview with ALEX » est soutenu par les Creative Media Awards 2019-2020 de Mozilla. Le projet a été lancé en ligne le 16 juin 2020 et a été présenté sur Business Insider, Computerworld, et plus encore.

PAYS : ÉTATS-UNIS

ANNÉE : 2020

DURÉE : 12 minutes

Langue: français

PLATEFORME : Le projet est basé sur un navigateur et est accessible à partir de n'importe quel ordinateur portable ou de bureau.

CRÉATEURS

profile_descend_ascend_sq.jpg

CARRIE SIJIA WANG

Carrie Sijia Wang est une artiste et designer d'origine chinoise basée à New York qui travaille dans l'expérience interactive, utilisant souvent une variété de méthodes telles que le codage, le montage vidéo, la conception graphique et la performance en direct. Elle s'intéresse à la façon dont les systèmes, les règles et les réglementations affectent les cultures, les croyances et les rituels. La juxtaposition entre le réel et le fictif, le rationnel et l'absurde est un thème récurrent dans son travail.

Wang est récipiendaire du Mozilla Creative Media Award et chercheur 2019-2020 au programme de télécommunications interactives de NYU. Elle a exposé son travail dans des lieux tels que le New York Transit Museum, le Ujazdowski Castle Center for Contemporary Art et CultureHub.

GALERIE DE PROJETS

2B1 (Russie, Royaume-Uni)

INT-2B1_COVER_1.jpg

2B1 est une vidéo musicale interactive qui explore métaphoriquement le conflit intérieur causé par les problèmes d'identité. L'animation s'inspire de la déconnexion vécue par l'auteur alors qu'il vivait par intermittence dans deux pays radicalement différents ; Il fait allusion au bilinguisme et aux différences culturelles entre le Royaume-Uni et la Russie.

L'animation montre la vie quotidienne de Cole - un gars littéralement partagé entre deux réalités. (Le spectateur est capable d'observer séparément chaque moitié en basculant entre lesdites réalités).


Au fur et à mesure que l'histoire progresse, il est révélé que vivre dans deux mondes n'est pas facile. Les deux moitiés semblent être en désaccord sur ce qu'il faut faire, chacune ne s'intéressant qu'à son propre monde. Ils finissent par s'affronter tête contre jambe dans une bagarre. Bien que la victoire ait le prix de perdre l'autre partie d'eux-mêmes pour toujours.

Le spectateur est celui qui choisit le gagnant, mais s'il refuse de faire un choix, les parties de Cole fusionnent et les mondes dans lesquels il vivait fusionnent également.


Cole se rend compte qu'il n'a pas à choisir une partie de lui-même, mais qu'il peut plutôt tirer le meilleur des deux mondes et devenir entier. Ou, comme le titre l'indique - être un.

TYPE DE PROJET : Étudiant, Film interactif

DURÉE : 3 minutes 15 secondes

DURÉE MINIMALE : 2 minutes 55 secondes

DURÉE MAXIMALE : 3 minutes 15 secondes

DURÉE MOYENNE : 3 minutes 15 secondes

DÉTAILS VARIABLES D'EXÉCUTION : Le travail varie en fonction de la décision que le spectateur prend à l'approche de la fin de l'animation. Il y a trois fins uniques.

DATE D'ACHÈVEMENT : 1 juillet 2020

PAYS D'ORIGINE : Fédération de Russie

LANGUE : anglais, russe

CRÉATEURS

Nica Petrova.jpg

NICA PETROVA

 

Nica Petrova est une artiste russe qui étudie l'illustration et l'animation au Royaume-Uni à l'université Anglia Ruskin. Diplômé en 2020.

GALERIE DE PROJETS